Comment obtenir un bilan de compétences gratuit ?

Ça y est vous êtes prêt à vous lancer. Vous voulez évoluer, changer de métier, faire le point sur vos compétences, quitter votre entreprise, prendre en main votre carrière, réfléchir à votre évolution professionnelle, vivre autrement, élaborer un nouveau projet professionnel… et vous êtes convaincu que faire un bilan de compétences va vous permettre de franchir le cap. Reste un obstacle de taille : le financement de votre bilan de compétences.

Un bilan de compétences gratuit…. A quel prix?

Vous avez vu sur internet des promesses alléchantes : on vous promet tout, ou presque, pour rien. Alors pourquoi pas un bilan de compétences gratuit. Formidable ! Mais pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, cette apparente gratuité est en fait un échange qui vous conduit à céder vos précieuses données personnelles. Reste donc à savoir si votre objectif est vraiment de ne rien payer pour être harcelé par des vendeurs ayant obtenus vos coordonnées.

Avec un peu de chance vous pouvez espérer bénéficier d’une prestation de bilan professionnel gratuite de la part d’un généreux cabinet. Mais ne nous leurrons pas, ceci reste très marginal. Soyons clair, si on veut obtenir un résultat satisfaisant, il faut y mettre quelques moyens. Un bilan de compétences de 24 heures de qualité a forcément un coût, et le consultant qui va vous accompagner est comme tout le monde : il doit payer son loyer, son électricité, manger, etc… Bref, c’est un travail qui mérite salaire.

Alors, plutôt que de chercher à tout prix un bilan de compétences gratuit, mieux vaut se demander comment financer un bilan de compétences de qualité. Nous allons vous y aider.

Utiliser son compte personnel de formation (CPF)

Mis en place depuis le 1er janvier 2015, le Compte personnel de formation remplace le DIF (Droit individuel à la formation). Avec le DIF, un salarié pouvait cumuler jusqu’à 120 heures de droit à la formation sur 6 ans. Le CPF donnait droit dans un premier temps, entre 2015 et 2018, à un crédit de 24 heures de formation par an, cumulable jusqu’à 150 heures.

Les heures acquises au titre du Compte personnel de formation (CPF) et les heures de DIF ont été converties en euros à raison de 15 euros de l’heure au 1er janvier 2019.

A partir de 2020, votre compte est crédité de 500€ par an (800€ si vous êtes bénéficiaire de l’obligation d’emploi. Lire également « Handicap : un CPF majoré pour la reconversion professionnelle » ).

Les droit CPF sont automatiquement créditées sur votre compte en ligne via la déclaration sociale de votre employeur. Ainsi si vous travaillez depuis 2010 à temps complet et de manière continue votre budget CPF est de plus de 4000€ et vous permettra de financer entièrement votre bilan de compétences ainsi qu’une autre formation. Lisez aussi : « Utiliser son CPF, c’est maintenant ou… jamais ? »

Vous avez validé le financement, il ne vous reste plus qu’à choisir votre centre de bilan de compétences. Pour ce faire, lisez : « Comment choisir son centre de bilan de compétences ? »

Découvrir notre solution de bilan de compétences.

Financer votre bilan de compétences avec l’aide de votre employeur

Une autre solution consiste à faire une demande à votre employeur qui inscrira ce budget dans son plan de développement des compétences autrefois appelé plan de formation. Si votre employeur donne son accord, le bilan de compétences est alors gratuit pour vous car pris en charge en totalité par votre entreprise. A son tour votre employeur peut demander le financement de la prestation à son OPCO, organisme financeur de la formation, auquel il verse des cotisations. Toutes les démarches administratives sont réalisées par le centre de bilan de compétences que vous avez choisi et votre DRH, notamment la formalisation d’une convention tripartite signée par vous-même, votre entreprise, l’organisme choisi. La convention défini le contenu, les modalités de l’accompagnement et son prix.

Pourquoi informer son entreprise de son souhait de bilan de compétences ?

Mais le plus souvent, vous ne souhaitez pas de que votre employeur soit informé de votre projet de réaliser un bilan de compétences. Mais sachez que dans certains cas, il peut être intéressé par votre démarche qui lui permettra de :

  • Préparer votre évolution de carrière.
  • Anticiper votre départ.
  • Vous aider à trouver des solutions de reconversion si vous ne pouvez pas continuer à exercer votre métier.
  • Mieux connaître vos compétences et vos motivations si vous acceptez de lui faire part de vos résultats.
  • Vous permettre de définir un projet professionnel dans l’entreprise ou le groupe.

En revanche si vous pensez que faire connaître à votre employeur votre projet de bilan de compétences peut vous porter préjudice, mieux vaut utiliser votre CPF, il n’en aura pas connaissance.

Besoin d’un devis ? Contactez-nous.

Voir nos offres.

Demandeurs d’emploi, faites une demande à Pôle Emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier de l’un des nombreux dispositifs gratuits mis en place par l’institution. Il s’agit souvent d’ateliers, ou de conseils, réalisés, pour l’essentiel, en groupe. Cette solution peut parfaitement convenir aux demandeurs d’emploi ayant une idée de leur futur métier et surtout, souhaitant s’orienter vers un domaine porteur, car n’oubliez pas que l’objectif de Pôle Emploi est que vous retrouviez un poste le plus rapidement possible.

La participation de Pôle Emploi

En revanche, si vous souhaitez effectuer une démarche complète de reconversion, élaborer un nouveau projet professionnel d’évolution et bénéficier d’un accompagnement personnalisé, le bilan de compétences reste la meilleure solution. Si le montant de votre compte CPF est insuffisant, rapprochez-vous de votre conseiller Pôle Emploi pour demander la prise en charge de tout ou partie du coût de votre bilan de compétences. Le centre de bilan de compétences que vous aurez choisi, transmettra alors un devis à votre conseiller sur une application spécifique et celui-ci aura 15 jours pour le valider. Depuis la rentrée 2021, il est possible d’obtenir un abondement de Pôle Emploi en effectuant la demande directement depuis Mon compte formation.

Besoin d’aide ? Contactez-nous.

Salariés en arrêt maladie

La CPAM a mis en place début 2010 des cellules de Prévention de la Désinsertion professionnelle dans chaque région. Leur mission est de détecter parmi les salariés en arrêt maladie ceux ayant besoin d’être accompagné pour leur retour à l’emploi. Les causes d’arrêt maladie sont généralement un accident du travail, une maladie professionnelle, un burn-out, une longue maladie, une maladie chronique. Parfois une reconnaissance de travailleur handicapé a été obtenue. Ce sont les assistantes sociales des cellules PDP qui contactent et reçoivent les salariés qu’elles identifient et ce, le plus tôt possible après la survenue de l’arrêt maladie.

Un financement de la CPAM

Dans certains cas, une reconversion professionnelle est nécessaire afin de permettre d’exercer un métier compatible avec l’état de santé. C’est pourquoi les assistantes sociales de la CPAM préconisent généralement un bilan de compétences dont le financement peut être pris en charge par l’organisme si le compte CPF n’est pas suffisant.

Le bilan de compétences fait l’objet de financements variés qui dépendent des situations individuelles, nous pouvons vous conseiller pour qu’à défaut d’être gratuit votre bilan de compétences ne vous coûte rien. Contactez-nous.

Maintenant que vous savez tout sur le financement du bilan de compétences, il ne vous reste plus qu’à choisir la formule adaptée à votre besoin parmi nos offres.

Démarrons ensemble un nouveau chapitre de votre carrière.