robert-linder-aDKg4uTmhro-unsplash

Le père Noël doit-il se reconvertir ?

Un mois après des fêtes de fin d’année, qui ne se sont pas déroulées comme prévu, nous nous penchons sur le cas du Père Noël. Mais de quel Père Noël parle-t-on ? L’intermittent, l’entrepreneur ?

Ce bon père Noel, chef d’entreprise peut être fier d’être à la tête d’une entreprise centenaire et d’avant-garde : il est en télétravail depuis la nuit des temps depuis son domicile en Laponie, qu’il a su garder secret et à l’abri de l’espionnage industriel,  il traite avec le monde entier à distance avec ou sans internet, il fait tourner à plein régime ses usines de jouets, il utilise un moyen de transport décarboné, il a su se reconvertir au fil des années notamment en se formant à la com 2.0 et a créé son site web, en homme de réseau il a tissé des partenariats, en France par exemple avec La Poste (et vous pouvez même lui écrire, sans mettre de timbre).

Anticiper pour pouvoir mieux s’adapter

« C’est un exemple de flexibilité et de polyvalence. Mais saura-t-il toujours se réinventer et s’adapter ? » s’interroge Florence TALAMONI, consultante en bilan de compétences. Et de poursuivre « A-t-il une vision de son rôle dans les 5/10 ans à venir avec le changement climatique, l’arrivée de l’IA et des drones ? ». Un bilan de compétences saura l’aider à faire le point et à continuer d’évoluer pour rester en course. Sauf s’il est décrété comme « has been » par des concurrents qui jalousent ses compétences à vendre du rêve, ou par des hackers qui font circuler des fake news à son sujet, voire pire si les enfants ne croient plus en lui, là il devra sérieusement songer à se reconvertir.

Ce bon Père Noel intermittent du spectacle, qui attire des foules de petits au coin d’une rue commerçante,  dans une galerie commerciale, lui aussi fait rêver, sa cote de popularité enviée, mais Noel ce n‘est qu’en Décembre, alors  il a appris a identifier les postes à pourvoir, à jongler avec les emplois saisonniers, il a pu décrocher un Cdi de Mickey  ou d’acteur-cascadeur dans un parc d’attraction, peut-être est-il  professeur de théâtre de septembre à juin …toutefois il travaille rarement à temps plein et quel que soit son statut , le métier du spectacle est fragile, la concurrence est rude, les subventions aléatoires, sans parler de  la crise sanitaire .

Faire un bilan de ses compétences

COVID ou pas COVID, s’il veut faire vivre son art, mieux vaut qu’il profite de ce temps libre pour faire un bilan de compétences, de prendre du recul pour choisir son évolution, voire sa reconversion – qu’elle soit temporaire ou définitive – afin de passer des Noëls, des printemps, des étés et des automnes à la hauteur de son talent !

Chaque année, le père Noël endosse son rôle et fait briller les yeux des jeunes et des moins jeunes aux moments des fêtes : des millions d’enfants lui confient leurs précieuses listes de cadeaux.  Chaque année, excepté l’année dernière : crise sanitaire oblige, le père Noël a déserté les arbres de Noel, les centres commerciaux et autres lieux où ce fabuleux personnage aux pouvoirs d’ubiquité pouvait croiser notre chemin.

Imaginer sa reconversion professionnelle

Lui qui aime tant le contact avec les enfants, leur apporter de la magie et du rêve se pose beaucoup de questions sur son avenir professionnel. Son année a été chaotique : ses contrats d’intermittents durant l’année de figurants n’ont pas été renouvelés, il a passé son année dans le doute et l’incertitude.

A l’instar de l’un de ses proches lutins, le père Noel a décidé d’initier un bilan de compétences afin de trouver des éléments de réponses à toutes les questions qui le hantent : il se demande quel métier il pourrait faire en contact avec les enfants, quelles autres pistes professionnelles il pourrait suivre, ou bien encore s’il est capable de changer.

Une solution pour allier projet professionnel et personnel

Le père Noël se demande par ailleurs s’il serait capable d’entreprendre et de créer l’académie du père Noel. « Il pourrait ainsi transmettre son savoir et son expertise par le biais de cours en visio à travers le Monde » commente Nathalie KALEMBA spécialiste de l’accompagnement à la reconversion professionnelle. Il pourrait alors allier projet professionnel et personnel puisque depuis longtemps il rêve de confier ses rênes quelques temps et partir se dorer la pilule avec la mère Noël au soleil. Et s’il partait fêter les prochaines fêtes de fin d’année incognito sans son costume, par exemple sur la plage de Bondi à Sydney en Australie ?

Le père Noël incarne la bonhomie et la gentillesse. Il n’a sans doute pas fini de faire parler de lui. Mais, patience, et plus que 11 mois à attendre pour le savoir.

Démarrons ensemble un nouveau chapitre de votre carrière.